montage visuel et extraits musicaux commentés par la musicologue et historienne d’art Jacqueline Bourguignon, membre de l’ASBL Arts Croisés


Certains arts, à certaines époques, présentent des "connivences" particulières.

C’est le cas notamment  de la peinture et de la musique à l'époque impressionniste.


On se rappelle que l'impressionnisme est une nouvelle manière de peindre en France durant la seconde moitié du 19ème siècle. L'artiste va rendre purement et simplement l'impression visuelle telle qu'il la ressent, sans se préoccuper de règles généralement admises jusqu'alors.

    Ainsi l'artiste ne peindra-t-il plus ce qu'il sait des choses, mais ce qu'il voit d'elles et il n'hésitera pas à peindre des ombres roses et mauves...

Il travaillera en plein air, directement sur le motif, délaissant son atelier et à l'affût d'impressions fugitives... la mer, le soleil et ses reflets, l'eau, la fumée… Comment saisir tout cela si ce n'est en peignant vite, sans palette préalablement préparée, et avec des touches de pinceaux nerveuses et fines, aux couleurs sans cesse changeantes...


Officiellement, l'impressionnisme est né en 1874 (Claude Monet : Impression, soleil levant). En musique, c'est le règne de Wagner, de Mahler, de Strauss...

Vingt ans plus tard, en 1894, Claude Debussy, écrit son  Prélude à l'après-midi d'un faune, jalon musical impressionniste de référence...


Voilà les points de départ formels de l’impressionnisme en peinture et en musique; pour la suite de l’histoire, venez voir des montages de tableaux et écouter des extraits musicaux  commentés par la conférencière.


Réunion: à 20 heures dans notre local du 116 chaussée de Ninove. Entrée libre. Pour renseignements, Michel Dandoy : Tél 02/569.63.15.




A l’heure d’Europalia Inde, nous avons choisi d’évoquer 3 religions pratiquées dans cet immense pays et peu ou mal connues chez nous. Ce DVD aide à les faire mieux connaître dans un esprit d’ouverture et de tolérance. Sont passés en revue leurs origines, leurs croyances ainsi que leurs rituels et pratiques. C’est une production des Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur, avec l’intervention de Jacques Scheuer, indianiste (hindouisme), Franz Goedgebeur, Président de l’Union bouddhique de Belgique et Amhed Maffoud, professeur de religion islamique. Echanges entre les participants après la projection.

Réunion : de 16 à 17H30 environ, dans notre local du 116 de la chaussée de Ninove. Entrée libre. Pour renseignements : Michel Dandoy au 02/569.63.15









Il y a 150 ans naissait à Anvers Henry Van de Velde. A cette occasion, le Musée du Cinquantenaire a décidé de rendre hommage à ce grand format en matière d'art, non seulement dans notre pays mais aussi au niveau mondial.

Passion

Les multiples talents de l'artiste sont mis en lumière au travers de très nombreuses oeuvres d'art,  d'objets utilitaires, de projets, de dessins, de maquettes. Il est à la fois peintre, architecte, architecte d'intérieur, designer, pédagogue, conseiller artistique. L'exposition suit le cours chronologique de sa longue existence (1863-1957)

Fonction

Van de Velde conçoit la maison comme un lieu dans lequel un homme et une femme vivent et travaillent, élèvent leurs enfants et reçoivent des amis. Il concrétise cette idée en construisant sa propre habitation, la villa Bloemenwerf à Uccle. Le bâtiment fait sensation par sa simplicité et le rejet de toute ostentation superflue. La maison manifeste le rejet de toute imitation d'un style antérieur.

Beauté

L'exposition présente une succession de formes esthétiques, de matières diverses et de concepts intelligents. Des oeuvres d'artistes ayant croisé la route de Van de Velde sont également exposées.

L'emblème de l'expo est le célèbre candélabre à six branches en bronze argenté faisant partie d'une paire réalisée en 1898-1899.Celle-ci fut achetée en 1900 par les Musées royaux d'Art et d'Histoire afin de figurer en tant que pièce maîtresse dans leur nouvelle section des arts décoratifs européens.

Inscription préalable obligatoire auprès de Ginette De Corte, en téléphonant après 18 H au 02/569.53.70 ou au 0497/628 575 et paiement de confirmation au compte bancaire de G. De Corte : BE33 0635 0723 3546 avant le 15/12/13

Prix : 10 € pour les membres et 13 € pour les non membres

Attention : 15 participants maximum.

Rendez-vous à 10h15 dans le hall du Musée du Cinquantenaire





Décembre 2013



  Réunion : à 14 heures dans notre local, situé 116 chaussée de Ninove.

Entrée libre. Pour renseignements : Michel Dandoy, tél. 02/569.63.15

L Association Culturelle de Dilbeek est une organisation socio-culturelle implantee dans la peripherie Bruxelloise. L association vise a creer des liens etroits entre les francophones de Dilbeek en organisant ou assistant a des activites culturelles en français (conferences, visites, excursions, promenades, concerts, spectacles)