DECEMBRE 2011




Qui dit « Pérou » pense d’abord à Machu Picchu, cette mystérieuse cité inca, si bien perdue dans les montagnes que Pizzaro n’y arriva jamais et qu’elle ne fut redécouverte qu’en 1911 ! Mais le Pérou c’est aussi Trujillo, une ville coloniale du Nord ; Tortugas, la plage des pélicans ; le désert côtier de Sechura ; les pêcheurs de Pimentel ; les îles flottantes du Lac Titicaca ; les femmes indiennes de Capa Chica ; Sillustani, la « cité des morts » oubliée ; les Huacas de la région de Casma; Tambo Colorado, la citadelle colorée ; Chauchilla, des momies dans le désert ; les entonnoirs de Cantalloc et les mystérieuses lignes enchevêtrées tracées sur le sol (500 m à 8 km) de Nazca. En deuxième partie nous découvrirons Lima, la feria de Huancayo et puis nous irons à la rencontre des « gauchos »  et de « vrais » troupeaux de lamas; Quinoa, le domaine des potiers et un marché sans touristes, Mariscal Caceres ; Pisac, un marché, une messe, une ville inca ; Andahuaylillas, la « Chapelle Sixtine » des Andes ; Arequipa, la ville blanche ; Santa Catalina, le plus beau monastère du monde ? Et aussi les belles indiennes de Raqchi…

Un beau dépaysement, à ne pas manquer.   


Présentation : Paul Coessens, conférencier

Réunion : à 20 heures dans notre local du 116, Chaussée de Ninove ; entrée libre Tél  02/569.63.15





L  Association Culturelle de Dilbeek est une organisation socio-culturelle implantee dans la peripherie Bruxelloise. L association vise a creer des liens etroits entre les francophones de Dilbeek en organisant ou assistant a des activites culturelles en français (conferences, visites, excursions, promenades, concerts, spectacles)



Réunion : à 14 h 00 dans notre local du 116, chaussée de Ninove

Tél : 02/569.63.15





L  Association Culturelle de Dilbeek est une organisation socio-culturelle implantee dans la peripherie Bruxelloise. L association vise a creer des liens etroits entre les francophones de Dilbeek en organisant ou assistant a des activites culturelles en français (conferences, visites, excursions, promenades, concerts, spectacles)



Une exposition de la Bibliothèque royale de Belgique et de la Bibliothèque nationale de France qui ont réuni leurs collections.

Au total plus de 140 manuscrits enluminés seront présentés dans une mise en scène originale. Certains sont inédits, d'autres n'ont plus été montrés depuis 50 ans. Age d'or de la miniature flamande, le 15ème siècle marque un tournant dans l'histoire du livre manuscrit. Le « Siècle de Bourgogne » si riche en splendeurs, voit surtout l'essor sans précédent de l'art de l'enluminure. Jamais auparavant, elle n’avait atteint de tels sommets. C'est toute la littérature médiévale qui défilera sous les yeux des visiteurs: l'histoire d' Alexandre le Grand, les chroniques et conquêtes de Charlemagne, les chroniques du Hainaut, l'histoire de la Toison d'or... A l'époque, le nom des enlumineurs était aussi connu que celui de peintres tels Rogier van der Weyden (Roger de la Pasture), Hans Memling ou le Maître de Flémalle.

Courte exposition de 3 mois, elle sera présentée ensuite à Paris.


Inscription préalable obligatoire auprès de Ginette De Corte en téléphonant après 18h au 02/569 53 70 ou au 0497/62 85 75

Attention nombre de places limité !






L  Association Culturelle de Dilbeek est une organisation socio-culturelle implantee dans la peripherie Bruxelloise. L association vise a creer des liens etroits entre les francophones de Dilbeek en organisant ou assistant a des activites culturelles en français (conferences, visites, excursions, promenades, concerts, spectacles)



Fils d’organiste, Dietrich Buxtehude naît en 1637 dans le Holstein, alors danois. Après de probables études classiques à Elseneur (DK), il étudie la musique probablement sous la conduite de son père. En 1657 il est nommé titulaire de l’orgue de Sainte-Marie de Helsingborg (DK à l’époque de la guerre entre le Danemark et la Suède, aujourd’hui suédoise). En 1660 Buxtehude réside avec ses parents à Elseneur où il devient titulaire de l’orgue de Sainte-Marie et en 1667 il succède à Franz Tunder à l’orgue de Sainte-Marie de Lübeck, ville hanséatique, importante métropole commerçante : ses revenus (472 thalers) représentent le double de ce qu’il percevait à Elseneur. En 1668 il épouse la fille de son prédécesseur, Anna Margaretha qui lui donnera 7 filles. D. B. a en charge la direction musicale des cérémonies, l’entretien des instruments et la responsabilité d’un ensemble vocal d’une école. Le compositeur-organiste va développer les fameuses soirées musicales Abendmusiken, concerts spirituels proches de l’oratorio, et la bourgeoisie lübeckoise lui commande des musiques pour des fêtes privées, des mariages. (Pour la suite voir rubrique Bulletin)

Parmi les illustrations musicales qui émailleront l’exposé nous entendrons (et verrons sur DVD) de larges extraits des 7 cantates du cycle  Membra Jesu Nostri de 1680 qui est une contemplation imaginaire des souffrances du Christ depuis les plaies aux pieds jusqu’à celles du visage.

 

Réunion : à 16 heures dans notre local du 116, Chaussée de Ninove ; entrée libre Tél  02/569.63.15





L  Association Culturelle de Dilbeek est une organisation socio-culturelle implantee dans la peripherie Bruxelloise. L association vise a creer des liens etroits entre les francophones de Dilbeek en organisant ou assistant a des activites culturelles en français (conferences, visites, excursions, promenades, concerts, spectacles)