Réunion à 14 heures dans notre local du 116, chaussée de Ninove. Entrée libre. Pour renseignements : 02/569.63.15









L  Association Culturelle de Dilbeek est une organisation socio-culturelle implantee dans la peripherie Bruxelloise. L association vise a creer des liens etroits entre les francophones de Dilbeek en organisant ou assistant a des activites culturelles en français (conferences, visites, excursions, promenades, concerts, spectacles)




Le parc Astrid a fêté son centenaire en octobre 2011, nous vous proposons d'y faire une balade  en compagnie d'une guide-nature.

L'essentiel de ce parc, qui n'est pas seulement réservé au football, était à l'origine la « campagne » des époux Ruelens, riches industriels de Cureghem. Madame Cécile Ruelens, une fois veuve, a vendu son bien à la Commune d'Anderlecht qui décida d'en faire un parc public appelé  Parc du Meir. C'est après le décès de la reine Astrid qu'il changea de nom. A partir du parc s'est développé un nouveau quartier dont la plupart des maisons en style Art déco datent de l'Entre-deux-guerres.

Nous partirons à la recherche de quelques « arbres remarquables » qui comptent parmi les plus beaux exemplaires de la capitale. Nous verrons d'autres espèces intéressantes pour leur aspect décoratif. La guide nous plongera dans l'histoire, les légendes, la mythologie. Les arbres comme vous ne les avez peut-être jamais regardés !


Renseignements : Ginette De Corte 0497/62.85.75









Juin 2012




Suite au succès de l’an passé nous prolongeons notre promenade le long de l‘Ourthe depuis Mery jusque Esneux, trajet d’approche en train.

Rappelons que la rivière fut canalisée pendant le régime hollandais et qu’un canal de crête de 5370 m fut entamé en 1827 dont un tunnel de 2528 m situé à la frontière belgo-luxembourgeoise pour relier l‘Ourthe à la Woltz, la Wiltz, la Sûre, la Moselle au Rhin.

Les vestiges sont encore visibles aujourd’hui, nous verrons une écluse et maison d’éclusier.

L’Ourthe fut navigable jusqu’ à Laroche, mais les travaux furent abandonnés par suite du départ des Hollandais après 1830 et à cause de la concurrence du chemin de fer. Le tunnel ne fut jamais utilisé mais l‘entrée reste visible au village de Buret, près de Houffalize. Nous parcourons 6 km sur un chemin de halage asphalté.

Emportez votre pique-nique, nous mangerons à une terrasse ensoleillée.

 

Inscription obligatoire pour faire connaître vos coordonnées, ceci pour rectification de dernière minute ou pour annulation en cas de trop faible participation.

Tel : Albert De Preter 02/569.31.09. – 0477/39.19.34.







L  Association Culturelle de Dilbeek est une organisation socio-culturelle implantee dans la peripherie Bruxelloise. L association vise a creer des liens etroits entre les francophones de Dilbeek en organisant ou assistant a des activites culturelles en français (conferences, visites, excursions, promenades, concerts, spectacles)




Monsieur Hellinckx a une longue carrière de photographe derrière lui qu’il a effectuée dans plusieurs agences de presse et pour partie au Journal « La Meuse – La Lanterne » situé place de Brouckère à Bruxelles.

Il couvre des événements dramatiques comme la guerre du Vietnam ou l‘incendie de l’Innovation, mais aussi des événements plus agréables comme l‘ Expo 58 ou des interviews de stars qui logeaient à l‘hôtel Métropole situé en face de son bureau.

A l'armée jusque fin mai 1958, F. Hellinckx a demandé un congé exceptionnel afin d'assurer le 17 avril le reportage de l'inauguration de l'Expo 58 pour le magazine militaire VICI.

Une foule immense assiste à cet événement exceptionnel et à la fin de l'Expo plus de 40 millions de visiteurs venus du monde entier auront parcouru cette grandiose exposition. Les visites officielles vont se succéder: le Président français René Coty, la Reine Juliana, le Prince Rainier et Grace Kelly, une pléiade d'acteurs français, Romy Schneider et sa mère Magda, (qui fréquentent le cercle d'Aldolff Hitler)...et on assistera encore à bien d'autres événements comme la venue des marins du Nautilus, sous-marin nucléaire...

Aujourd’hui à la retraite le photographe a conservé 5000 clichés qui ont été rassemblés dans plusieurs livres sous les titres de «Expo 58 », « Bruxelles », «Le Congo».

Venez découvrir cette étonnante carrière et vivre la nostalgie de l’Expo 58 que Fernand Hellinckx vous fera (re)découvrir en l’illustrant de nombreux clichés.


Rendez-vous à partir de 20 H dans notre local du 116, Chaussée de Ninove. Entrée libre. Pour renseignements : 02/569.63.15














Introduction et illustrations musicales de Michèle et Michel Dandoy.


G.F. Haendel est né à Halle (Saxe) en 1685 et meurt à Londres le 14 avril 1759. Il est contemporain de J.S. Bach (1685- 1750). Son père le destine au droit mais le jeune Haendel suit les cours de clavecin, orgue, violon, hautbois, contrepoint et composition auprès de l’organiste de Halle, F. Zachow. A 14 ans il compose ses premières sonates et devient l’ami de Telemann ; il se rend à Berlin, Hambourg où il est violoniste à l’Opéra de la ville. En 1705 son opéra Almira rencontre le succès, et il part pour Florence puis Rome où il se lie à Corelli, A. et D. Scarlatti. Il compose alors de la musique sacrée et profane (cantates). A Venise il monte Agrippina (succès dès 1703). Après Hanovre il part pour Londres où il crée son célèbre Rinaldo (1711) et devient sujet britannique : il change son nom de Händel en Haendel. La Reine Anne lui attribue une pension annuelle à vie de 200 livres. En 1717 il reçoit la commande de la Water Music pour une sérénade royale sur la Tamise. Nommé Directeur de la Royal Academy of Music, il présente ses opéras Giulio Cesare et Orlando en 1733. Malgré le succès son théâtre doit fermer, c’est la faillite mais aussi la sortie des 6 Concerti grossi op 3 l’année suivante. En 1737 il subit une attaque de paralysie et ruiné il crée un genre dans lequel il va exceller : l’Oratorio (Saül et Israël en Egypte) et en 1740 il compose ses 12 Concerti grossi op 4. En 1742 il donne la première de son Messie à Dublin, pièce d’abord boudée. Après les oratorios Semele et Belshazzar, il produit Judas Macchabée, ce qui lui rend l’aisance matérielle. Il compose son Music for the Royal Fireworks en 1749 et en 1752 il compose son Oratorio Jephté au moment où il devient presque aveugle. Il meurt en 1759 et sera enseveli à l’Abbaye de Westminster.     

Si vous voulez (ré)entendre quelques-unes de ces œuvres brièvement commentées (il faut faire des choix difficiles !) et apprendre davantage sur ce travailleur acharné, bourru mais bon et généreux, cet homme à l’esprit indépendant et doté d’une volonté indomptable malgré ses échecs.


Rendez-vous à partir de 16 heures dans notre local. Entrée libre ; renseignements au 02/569.63.15.












L  Association Culturelle de Dilbeek est une organisation socio-culturelle implantee dans la peripherie Bruxelloise. L association vise a creer des liens etroits entre les francophones de Dilbeek en organisant ou assistant a des activites culturelles en français (conferences, visites, excursions, promenades, concerts, spectacles)