I N V I T A T I O N   A U   B U F F E T   S P E C T A C L E


A l’occasion de la Fête de la Communauté française de Belgique pour les membres des Associations culturelles de la Périphérie,


Programme :

                        19h00 : Accueil

                        19h30 : Buffet et boissons à volonté

                        21h00 : Spectacle présenté par RICHARD RUBEN


Un mélange hilarant des meilleurs moments des one-man-shows adaptés à l’actualité.

Réservation préalable obligatoire en téléphonant au 02/569.63.15.


OCTOBRE 2011



Réunion : à 14 h 00 dans notre local du 116, chaussée de Ninove

Tél : 02/569.63.15





L Association Culturelle de Dilbeek est une organisation socio-culturelle implantee dans la peripherie Bruxelloise. L association vise a creer des liens etroits entre les francophones de Dilbeek en organisant ou assistant a des activites culturelles en français (conferences, visites, excursions, promenades, concerts, spectacles)



Inscription préalable obligatoire auprès de Albert De Preter au 0477/39 19 34





Il aura fallu plusieurs années de réflexion et une année de travaux pour aménager ce qui abrite aujourd'hui la plus grande collection d'oeuvres de Magritte au monde: tableaux, dessins, gouaches, sculptures, affiches, films, photographies. Les périodes de la vie du peintre y sont présentées de façon chronologique et thématique. L'ensemble provient principalement du legs Irène Scutenaire-Hamoir, de la donation de Georgette Magritte et d'achats des Musées royaux des Beaux-Arts enrichis de prêts privés.

Inscription préalable obligatoire auprès de Ginette De Corte en téléphonant après 18h au 02/569.53.70 ou au 0497 62 85 75





De Monteverdi à Mozart», conférence de Marguerite Poultier, agrémentée d’illustrations musicales et iconographiques. Rendez-vous dans notre local, au 116, chaussée de Ninove. Tél : 02/569.63.15

Dès la naissance de l’opéra au 17ème siècle, les compositeurs ont chanté les heurs et malheurs de personnages historiques et ont puisé dans les mythologies de l’Antiquité, principalement gréco-romaine, de quoi combler le goût de spectateurs toujours plus nombreux et avides de sensations fortes et de combats remarquables. On naît, on aime, on lutte, on meurt, et souvent grâce à la musique, qui est un langage universel et qui porte si bien certains sentiments humains, on survit dans la mémoire des peuples.